Chers clients…

Vous n’êtes certainement pas sans ignorer que l’Etat

a décidé de mettre ‘de l’ordre’ dans notre profession… (héhé)

 

Si,  en dehors de toute polémique l’idée peut sembler intéressante,

elle a une fois de plus été tricotée par des manchots qui n’en ont exploité

que le côté ‘effet d’annonce’, provocateur, pervers, réducteur et racoleur…

Mais bien sûr et surtout …  sans en corriger le mal profond… 

Car pour cela, Chers Clients je vous l’assure,

aucun de nos ‘téméraires théocrates’ n’aura jamais,

ni l’opiniâtreté, ni le courage d’un vrai Restaurateur.

 

Fustiger notre Corporation comme le font les politiques, les médias, les ignorants…

Brider notre libre entreprise à coups d’interdictions et de contrôles…

 Assurer que  notre Confession n’est qu’un ramassis de tricheurs et de fraudeurs…

   En oubliant de reconnaître que notre Profession exige volonté, humilité et sacrifice…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

… Ne fera que rendre le monde de l’Horeca froid et impersonnel !

 

 Il  en a d’ailleurs déjà bien pris le chemin !

 

– Petits estaminets où l’on refaisait le monde…    Disparus

– Petits zincs ‘Breugheliens’ où la chope ne coutait rien…    Enterrés

– Petits restos où  Terroir et plats d’antan

mariaient main-d’œuvre et savoir faire…   Moribonds

– les ‘Café du bon coin’ ou Maes et Stella s’enivraient comme l’Union au Daring… Décédés

 

Il n’en restera que la haute gastronomie… bientôt subventionnée !

… Les fast food … à la bouffe standardisée, aseptisée …

… Les  chaines multinationales … aux capitaux étrangers … bien sûr non taxés !

… Les Hypocrites de la malbouffe fourguant leurs saloperies

 en serinant sans cesse : 5 fruits et légu… /jour

 

Bientôt fini le p’tit resto à toute heure,

… Les bistrots ‘couche-tard’,

… Les petits plats des ‘Café du Commerce’,

… Le p’tit coup de gnole offert par le patron,

Le plaisir de faire plaisir… simplement par amour de ce beau vieux métier…

 

C’est ainsi que face à l’incurie étatique et  au diktat de notre ‘Nomenklatura’

force est, non sans colère, de nous  soumettre à la dure arrogance  du Pouvoir…

 

Alors, Chers Clients …

Pour subsister … autant qu’on puisse …

Pour empêcher qu’un rideau de plus ne s’abaisse…

Pour malgré tout,  de notre passion vivre encore un peu …

C’est la mort dans l’âme que nous avons  la profonde  tristesse

de vous annoncer que dorénavant…

… nous emploierons moins de personnel… 

… nous réduirons nos heures d’ouverture …

… nous diminuerons notre carte…

… Et pour payer l’impôt… raquer la dîme …

 nous augmenterons nos prix !

 

Fait à Drogenbos,  en ce début janvier 2016 …

Sans haine, ni mépris, ni mensonge…

Mais simplement beaucoup, beaucoup de nostalgie…

‘Kzeg a moda

Philippe De Falco